Paul Vivier, 21 ans, se taille une belle place dans le handball en entraînant plusieurs équipes dont l’équipe fanion loudunaise.

Dans la famille Vivier, le handball ça débute au biberon ! Paul, tout comme ses frères, a suivi, dès qu'il a pu, Philippe le papa, sur les terrains. Il aurait même été tenté par sport études « mais c'est très sélectif et c'est plus facile de gagner sa vie en entraînant qu'en jouant », plaide-t-il.

Aussi se tourne-t-il vers un bac ES qu'il obtient en 2011 au lycée Guy-Chauvet, avant de s'engager pendant deux ans en faculté d'économie à Poitiers. « Pas concluant », souligne-t-il.
Son objectif : entraîneur régional
Il se décide alors à passer le diplôme d'animateur sportif au Creps de Boivre et commence à entraîner l'équipe des - de 15 ans. Préparer les entraînements, être sur le terrain avec des gamins et surtout faire du hand, Paul a trouvé sa voie ! Il s'inscrit alors au brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS) mention sport collectif, par alternance.

« Nous avions deux semaines au Creps et deux semaines sur le terrain. Pour rentrer il n'y a pas de prérequis, il faut simplement être le plus motivé », poursuit-il.
Brevet qu'il décroche sans problème en juin 2014 et qui lui ouvre les portes des clubs, des collectivités ou même des entreprises. Pas de recherche pour Paul qui a déjà tapé dans l'œil du président du club de Biard. Il le présente au Groupement d'employeurs Sport Vienne, créé par le CDOS où il signe son contrat à partir de septembre 2014.

Les clubs, Biard, Buxerolles, Mignaloux, Chasseneuil, le Stade poitevin, les activités périscolaires dans différentes écoles et bien sûr Loudun, Paul cumule 35 heures par semaine. « Ça me convient, je bouge, je vois du monde, je travaille avec toutes les catégories, explique Paul. En revanche, il faut de l'organisation et on travaille avec des bénévoles. Ça se passe bien mais nous, nous avons une obligation de résultats. Je le conseille à tous ceux qui veulent faire une fac de sport, ça peut être une alternative ».

Pour lui l'avenir est clair : « Je vais passer le diplôme de directeur de centre de loisirs et le diplôme d'entraîneur régional de handball ». Désormais, il entraîne l'équipe senior loudunaise sous l'œil averti du papa !

Corr. Marie-Pierre Pineau

Source : La Nouvelle République

Voir l'article.

Formations

Retouvez toutes les formations du réseau CROS-CDOS Poitou-Charentes :

Newsletter

Se connecter