La réforme des rythmes scolaires impacte aussi les associations sportives. Dans la Vienne, huit postes d’éducateurs ont vu le jour depuis cet été. Le Comité départemental olympique et sportif voudrait faire plus.
Et si la réforme des rythmes scolaires, largement décriée, avait des effets bénéfiques inattendus ? L’air de rien, la mesure voulue par Vincent Peillon a engendré, dans le département, la création de huit nouveaux postes d’éducateurs sportifs.
« L’USC Karaté de Chauvigny ou le Club gymnique de Saint-Julien-l’Ars sont déjà montés dans le wagon. Le hand de Biard a, lui, signé un premier contrat d’avenir », illustre Patrick Girard, président du Comité départemental olympique et sportif (CDOS).
La semaine de quatre jours et demi signifie, en effet, davantage de temps libre pour les élèves en fin de journée. D’où le recours à l’initiation au sport. Reste au milieu associatif à s’adapter à cette nouvelle donne, synonyme de besoins en personnels. C’est ce que souhaite le CDOS, qui entend accompagner le mouvement sportif vers une professionnalisation plus marquée. À l’image du CREPS, les structures de formation ne manquent pas dans le département.
Pour les différents clubs poitevins, ne reste « plus » qu’à dénicher des éducateurs multisports.
« Nous ne sommes pas ici dans le cadre d’une pratique intensive, mais bien d’une initiation sportive », précise Patrick Girard.
 

UNE ÉNORME OPPORTUNITÉ

L’investissement demandé aux clubs nécessite des moyens humains, mais aussi une expertise du contexte législatif. C’est à ce niveau que le CDOS compte intervenir : « Nous voulons aider à coordonner l’action des clubs les plus modestes, en les accompagnant vers la professionnalisation.
Nous les encourageons à combiner leurs efforts, en tressant un tissu associatif encore plus dense », souligne le président du Comité.
Le CDOS aimerait même que les associations aient leur mot à dire « dans l’élaboration des calendriers scolaires, sur lesquels planchent les municipalités ».
Car cette réforme, tout le milieu sportif la voit comme une opportunité de s’investir un peu plus encore dans l’initiation auprès des plus jeunes. Signe d’un
changement d’époque, Patrick Girard a réussi, vendredi dernier, à mettre élus et présidents d’associations sportives autour d’une même table. Prometteur !
 
Source : 7 à Poitiers

Formations

Retouvez toutes les formations du réseau CROS-CDOS Poitou-Charentes :

Newsletter

Se connecter