Le monde associatif avait rendez-vous dernièrement à la Poterie. Pour que son dynamisme perdure, certains dispositifs ont été présenté aux bénévoles.

Ce sont les chiffres qui le disent : les Chauvinois se bougent. Ce jeudi 12 décembre, les bénévoles des associations de la ville étaient invités par la municipalité à partager un repas. Ils sont près de 200 à avoir répondu présents.

" La ville compte 700 bénévoles "

Les discours des élus ont permis de recueillir quelques chiffres sur la vie associative locale. « La ville compte 140 associations, 700 bénévoles et 5000 adhérents, a détaillé Catherine Marignan, adjointe en charge de la vie associative. La plus grosse association étant le club de natation, qui recense 320 adhérents ». Chauvigny abrite par ailleurs « près d'une centaine de salariés associatifs » (temps partiels compris).
Autre observation - faite par Gérard Herbert - « comparée aux villes de même importance, notre ville est la 1e municipalité des Poitou-Charentes en terme de vie associative. » Ce dernier a anticipé les éventuelles questions d'associations qui pâtissent de l'état du gymnase Jean-Lathus. « Sa réhabilitation est une priorité, et entrera dans le cadre du Contrat de développement que nous élaborons avec le Département. »

Des dispositifs pour pérenniser ce dynamisme

Malgré cette bonne santé générale affichée, « il y a certaines associations qui souffrent d'un manque de renouvellement et de moyens », a reconnu Catherine Marignan. C'est entre autres la raison pour laquelle le CDOS (Comité Départemental Olympique et Sportif) de la Vienne, était invité à intervenir lors de cette soirée. Le CDOS a pour objectif de développer le sport départemental, et pour ambition de faciliter la vie des associations. Son vice-président Jean Hamache, a présenté les différents contrats aidés dont peuvent bénéficier les associations qui souhaitent recruter. Les projecteurs étaient mis sur les emplois d'avenir et le service civique. Deux dispositifs qui peuvent s'avérer utiles « dans ces temps où les partenaires se font de moins en moins généreux », a lancé le vice-président. « Lorsqu'une association emploi un jeune en emploi d'avenir, son reste à charge est de 450 € par mois. Pour un service civique, c'est 106 € »
Pour davantage de précisions, les associations peuvent contacter Sébastien Chauvet, salarié du CDOS. Contact : 05.49.45.35.20.

chiffres

La comptabilité ne doit pas faire peur

« La trésorerie ne se gère plus comme avant, a rappelé Jean Hamache. On demande aujourd'hui aux associations de fournir des comptes rigoureusement tenus. Mais cela ne doit pas faire peur. Nous pouvons mettre à votre disposition un logiciel performant qui ne demande pas de grandes connaissances en comptabilité. » À ces mots, Gilles Multeau, chargé de la vie sportive a aussitôt réagi : « Serait-il envisageable de mettre en place une soirée de présentation de cet outil ? » « Il faudra du temps pour organiser cela, mais je n'y vois aucun inconvénient », répond le vice-président du Cdos. Une bonne nouvelle pour tous les bénévoles fâchés avec les chiffres.

 Alexis Couturier

Formations

Retouvez toutes les formations du réseau CROS-CDOS Poitou-Charentes :

Newsletter

Se connecter